Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les machines du fantasmagore
  • Les machines du fantasmagore
  • : Présentation d'attractions de pré-cinéma, du XVIIe siècle à nos jours : optique, lanterne magique, image animée, théâtre, ombres chinoises, cinématographe ancien, photo en relief, 3D
  • Contact
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 19:46

 

ombro-cinema.jpg

 

L'Ombro-Cinema est à l'origine un jeu d'ombres animées commercialisé au début du XXe siècle. Derrière l'écran translucide d'un théâtre d'ombres défile une série de personnages animés d'un mouvement saccadé.
La particularité de ce théâtre réside dans l'utilisation d'une grille qui va permettre de créer l'illusion du mouvement.

 

Comment ça marche
Les silhouettes sont dessinées sur une longue bande de calque ou de papier fin. Les parties qui doivent être animées (tête, bras, jambes, et tous les éléments mobiles du décor) sont dessinées dans les deux attitudes extrêmes du mouvement souhaité, puis hachurées verticalement en réserve à un pas identique à celui de la grille. Ainsi, quand la bande illustrée se déroule derrière l'écran, les traits correspondant à l'une des attitudes sont masqués par les bandes verticales de la grille, tandis que ceux de l'autre position deviennent visibles.

L'alternance rapide des deux positions crée l'illusion d'un mouvement répétitif : marche, balancement, battement d'ailes, rotation des roues, etc. avec une prédilection pour les courses poursuites (vélos, chevaux, véhicules de fantaisie et animaux de toutes sortes, lions et crocodiles compris...).

 

vitrine-ombrocinema.jpg

 

La technique de l'Ombrocinema a été utilisée dans plusieurs petits jouets de bazar jusque dans les années 50, mais aussi dans quelques livres animés, cette fois sous forme de disque rotatif visible par une fenêtre découpée dans la couverture cartonnée (Livre ou Album de Télévision).

Jouet présenté généralement en coffret illustré, équipé dans sa version luxe d'une boîte à musique, le théâtre d'ombres à réseau (ou à trame) revêt à l'origine deux décors chromolithographiés : l'un signé du dessinateur Jean Kerhor -auteur de plusieurs pièces d'ombres historiques pour théâtre jouet- reste fidèle au style chinois, l'autre -résolument moderne- met en scène le personnage de Charlot alors à la mode sur les écrans de cinéma.

 

Le décor de l'Ombro Cinema créé en 1993 pour les animations de Perforons la Musique, puisé dans l'iconographie d'un Abecedaire ancien, rend hommage au théâtre jouet dans sa forme la plus respectueuse de l'imagerie : le théâtre de papier.
Réalisé avec un soin minutieux au crayon de couleur aquarellé, ses coloris évoquent la richesse des tons de la chromolithographie, tandis que sa mise en espace renforce l'effet de perspective pour donner toute sa force d'attraction aux scènes animées de l'écran lumineux.

Dans notre Ombro-Cinema défilent sur plusieurs mètres les participants de la Fête au village et du Carnaval de Nice : des sujets choisis pour leur aspect festif et pittoresque. Les bandes originales ont été reproduites fortement agrandies afin de permettre la meilleure vision possible du public.

 

ombro-cinema-1.jpg

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by machinesdufantasmagore - dans Les machines
commenter cet article

commentaires