Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les machines du fantasmagore
  • Les machines du fantasmagore
  • : Présentation d'attractions de pré-cinéma, du XVIIe siècle à nos jours : optique, lanterne magique, image animée, théâtre, ombres chinoises, cinématographe ancien, photo en relief, 3D
  • Contact
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 18:19

Où nous verrons la différence entre une boite de salon et une boite de colporteur,  entre une boîte verticale à miroir et une boîte à effet de transparence...

 

vue d'optique eglise

 

boite d'optique

 

 

Théâtre optique forain : la boite de colporteur

 

Au siècle des Lumières, colporteurs et montreurs d'images parcourent l'Europe des foires et des campagnes. Dans leur boite d'optique, aux yeux grands ouverts sur le monde, s'illuminent palais fantastiques, capitales lointaines et grands événements du royaume.

 

Attirés par le boniment du forain ou la musique d’un comparse, les badauds s’approchent de la caisse en bois et risquent un oeil à travers l’ouverture. La fascination opère aussitôt. Magnifiées par la lentille grossissante, les gravures colorées et finement découpées scintillent de lumière et captivent le regard.

Le quotidien  misérable s'évapore l'espace d’un instant et le spectateur paie sans rechigner quelques sous au montreur, lui achète aussi parfois une gravure religieuse ou le colifichet proposé car, pour beaucoup, la boite d'optique est un produit d'appel.

 

vue-d-optique-ste-sophie-constantinople.jpg

  Sainte Sophie de Constantinople / Theatre optique forain

 

A l’origine de ces spectacles, le colporteur donnait à voir ses tableaux dans une caisse de bois, munie parfois d'une lentille de plus ou moins bonne facture, dont l’imperfection même participait à l'émerveillement optique. La concurrence aidant, la machine évolua très vite : plusieurs lentilles permirent d'augmenter le nombre de spectateurs et donc la recette, l’ajout d’un éclairage à la bougie autorisa  l'exploitation nocturne, l’illumination arrière et la perforation des gravures ajouta au spectacle le mystère des effets jour et nuit. Enfin les boites furent munies de plusieurs vues sur glissières ou sur rouleau pour enrichir le programme.

 

Devenus de véritables cosmoramas ambulants, les boites d’optique furent exploitées jusqu’au milieu du 19e siècle avant d’être détrônées par des attractions optiques plus en vogue : diorama, polyorama et stéréoscope. Les vues d’optique rejoignirent les cartons à dessin des collectionneurs ou perdirent leur fraîcheur encadrées au mur des salons où l’on avait oublié leur vocation première…

 

boites d'optique

 

La boite d'optique de salon

  

Né au 17e siècle dans les cabinets de curiosité, ce divertissement de salon fut si répandu dans la bonne société que les estampes étaient couramment appelées des "perspectives" et l'appareil destiné à les visionner, une "optique". 

 

Les gravures destinées à l’optique furent imprimées par milliers dans les grands centres d’imagerie de Paris, Londres, Augsbourg, Bassano, et vendues dans toute l’Europe, comme en attestent les légendes des images traduites en plusieurs langues dont le latin, alors universellement répandu.

 

Admirer une vue d'optique, c'est d'abord voyager dans les profondeurs de l'image, bien avant l'invention de la 3D et des stéréoscopes. Reflété par le miroir à 45° et agrandi par la lentille convexe du zograscope destiné à le visionner, le dessin se déforme en accentuant les lignes de fuite nées de l'habileté du graveur d'estampe.  Un effet de profondeur apparaît qui étonne le regard. Le titre de l'image, imprimé à l'envers, apparaît redressé : mystère de l'optique qui étonne encore le spectateur d’aujourd’hui…

 

vue-perspective-zograscope.jpg

  Zograscope (coll. particulière/photo LA)

 

L’immersion dans l’image est favorisée lorsque disparaît le monde extérieur : ainsi sont nées les boites d'optique,  qui ne sont autre que des zograscopes  fermés de tout côté afin de supprimer les lumières parasites et faire perdre au spectateur tout repère d’échelle.  L'effet "trou de serrure" renforce aussi le pouvoir d'attraction puisque la gravure n'est plus visible de prime abord et ne se révèle qu'au plus curieux.

  

 

Nos boites d'optique

 

Les deux boites d'optique que vous découvrez lors des expositions/spectacles des Machines du Fantasmagore sont réalisées selon les principes de leurs ancêtres, aujourd’hui détenues dans de rares musées et collections privées. Les proportions sont issues des traités d’optique de Guyot et de l'abbé Nollet publiés en 18e siècle. Les éléments d’optique ont été réalisés spécifiquement pour ce projet par une des dernières entreprises française spécialisée.

 

Parmi une collection de vues d’optique (visible par ailleurs sous forme de diaporama numérique),  plusieurs gravures ont été sélectionnées et travaillées pour illustrer les différentes techniques d’effet jour et nuit et de diorama. Leur présentation par le bonimenteur fait revivre les spectacles des colporteurs d'images.

 

vue-d-optique-joseph-et-ses-freres.jpg

 Joseph et ses frères / Theatre optique forain 

 

Pour savoir comment peindre une vue d'optique à effet de transparence, cliquez ici 

 

vue-d-optique-pont-de-rome.jpg

Pont merveilleux à Rome / Theatre optique forain  (photo LA)

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by machinesdufantasmagore - dans Les machines
commenter cet article

commentaires

comment trouver la meilleure mutuelle optique 31/08/2015 13:53

les boites d' optique cest a la fois ludique et impressionnant ca plait toujours a tous les âges