Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les machines du fantasmagore
  • Les machines du fantasmagore
  • : Présentation d'attractions de pré-cinéma, du XVIIe siècle à nos jours : optique, lanterne magique, image animée, théâtre, ombres chinoises, cinématographe ancien, photo en relief, 3D
  • Contact
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 19:19

anamorphose

 

L'anamorphose est un exercice de perspective poussé à l'extrême qui permet à son auteur de dissimuler le sens d'une image en la déformant pour ne la révéler qu'à un nombre réduit d'initiés.

 

Très en vogue chez les peintres dès le 16e siècle, sa pratique perdure tout au long des 17 et 18e s. et trouve encore de nos jours des applications insoupçonnées dans notre vie quotidienne.

 

Si les peintres de la Renaissance adoptent les lois de la perspective avec enthousiasme, c'est naturellement pour parfaire leur représentation de la nature, mais aussi pour démontrer leur habileté à construire de somptueux agencements mathématiques de dallages, d'enfilades et de raccourcis de formes complexes.
Introduire une anamorphose dans leur composition témoigne de l'excellence de leur art tout en adressant un message codé et ludique à leur commanditaire.
Souvenons-nous du tableau d'Holbein « Les Ambassadeurs » (1533) : au pied de riches notables, l'anamorphose oblique d'une tête de mort rappelle aux protagonistes la vanité de leur condition. Ce détail témoigne de la virtuosité du peintre tout en insérant une clef d'interprétation cachée.

 

Appliquée à l'architecture, l'anamorphose permet de rétablir les proportions du sujet représenté lorsque le support est exagérément haut ou incurvé : dans son Traité de la peinture, Léonard de Vinci détaille les lois de la perspective centrale selon la règle d'Alberti ; il y montre aussi comment transférer une figure plane sur la surface courbe d'une voûte. Ce même type d'artifice technique est aujourd'hui appliqué, dans une forme simplifiée, sur nos pistes cyclables pour étirer les pictogrammes des vélos peints sur la chaussé destinés à être visibles de loin par les conducteurs dans des proportions corrigées…

 

Les gravures du 18e siècle témoignent des nombreuses formes qu'adoptent au siècle des Lumières une technique devenue attraction de salon. Le dessin déformé, peinture ou gravure colorée, est conçu pour se refléter dans un miroir cylindrique, conique ou pyramidal où il apparaît redressé. Visibles aussi sans accessoire, les images peuvent être étirées à l'extrême ou bien enroulées en forme de cône. Ces divertissements sont si populaires qu'ils deviennent des jouets très prisés pendant tout le 19e siècle.

 

Construire une anamorphose
L'image que l'on souhaite déformer est revêtue d'une grille quadrillée du type de celle utilisée pour agrandir un dessin au carreau. L'image est ensuite reportée sur une grille équivalente, mais modifiée selon le but recherché : étirée pour une vue de profil, en cercle pour être vue en réflexion dans cylindre, en éventail pour être montée en cône… Toutes fonctions aujourd'hui réalisables avec un logiciel de dessin basique qui évite le maniement du crayon au dessinateur maladroit mais ne saurait procurer le même plaisir au puriste.

 

Les photos suivantes nous montrent de gauche à droite :
. une anamorphose cylindrique du couple impérial
. une sélection de trois cônes issus d'une série de 19 estampes éditées à Paris en 1842 dont les sujets politiques, humoristiques, scatologiques et souvent assez lestes, sont toujours, à un siècle et demi de distance, réservés à un public averti
. une anamorphose pyramidale
. et le tendre message d'une écriture étirée lisible à l'oblique.

 

anamorphoses.jpg

 

Chacun est invité à se confronter aux énigmes successives sans a priori. Car s'exercer à lire une anamorphose, c'est un apprentissage du regard qui nous rappelle que toute chose change d'aspect selon l'angle sous laquelle on l'observe, et qu'il faut, pour la comprendre, adopter le bon point de vue.
 

anamorphosestable.jpg

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by machinesdufantasmagore - dans Les machines
commenter cet article

commentaires